23 mars 2017 : Trujillo

Nous passons la nuit dans l'aérogare : c'est très petit et nous ne sommes pas seuls,
En allant en ville, nous constatons les dégats des récentes inondations : nous roulons souvent dans la boue et dès que le soleil sèche les rues, la poussiere apparait et de très nombreux vendeurs de masque.
Nous n'avons pas envie de rester dans Trujillo et avançons donc notre départ.

   
dans l'aérogare de Trujillo

jour précédent
                   retour accueil                      retour Pérou-Bolivie                    jour suivant