24 mars 2017 : Trujillo - Viru

Le mot du jour par Dominique.
Après la traversée de Trujillo au milieu des bus, voitures et motos qui font un usage inconsidéré du klaxon, nous pédalons sur la panamericaine devenue autoroute avec un bel accotement et autant de véhicules que sur l'autoroute de Gap en semaine.
Notre étape du jour passe par un pont détruit par les récentes inondations. Et nous voila partis sur une piste à zigzaguer sur 3 kms entre les camions arrêtés jusqu' au point crucial :  un passage à gué à sens unique. Plusieurs policiers armés de boucliers en plastique bloquent les motos et les vélos.
N'ayant que du sucre en poudre à manger, je suppose que les autochtones se sont imaginés je ne sais trop quelle potion dopante. Il y eut quelques concerts de klaxons, quelques discussions véhémentes et le spectacle des semi-remorques remontant du gué, une scène digne des routes de l'impossible.
Une bonne douche et un bon repas : la vie est belle au Perou.

   

   


 jour précédent                                  retour accueil                             retour Pérou-Bolivie                       jour suivant