28 mars : Yucarmarca-Caraz

Il a encore plu toute la nuit et les premiers kilomètres jusqu'à Huallanca sont très boueux ce qui me vaut un bon bain suite à une glissade incontrôlée.
Heureusement dans le village, un péruvien sort son tuyau d'eau pour nettoyer le bonhomme et le vélo. Nous en profitons pour boire un jus de fruits (orange-ananas-carambole) dans ce village bien sympathique et les hébergements auraient sans doute été plus agréable que celui de Yucarmarca : mais on ne peut jamais prévoir à l'avance ce que l'on va trouver dans ces petits villages.
Ensuite, il nous faut traverser les 35 tunnels du canyon del pato par la route qui a été degagée mais sur laquelle il reste de nombreux cailloux.
La nouvelle de la journée : nous avons depassé les deux milles mètres d'altitude et nous n'allons plus descendre en dessous jusqu'à notre atterrissage à Marseille.

   
là la route est bonne                                                  on commence à franchir les 35 tunnels du canyon
   
beaucoup d'eau encore dans ces gorges impressionnantes
   
un panneau qui fait peur                                                      les mototaxis dans Caruaz : très nombreux
   
tout va bien pour nous et on entretient son corps après les efforts

 jour précédent                         retour accueil                       retour Pérou-Bolivie                              jour suivant
.