6 avril :  Paihuano
Une journée sans vélo et sans tourisme, juste une petite marche pour prendre quelques photos du village, en attendant le programme pour les deux prochains jours :



sans village donc il faut prévoir l'eau et la nourriture pour trois jours car en redescendant sur l'Argentine il reste 80 kilomètres avant le premier village.
Pour corser le tout, les 90 derniers kilomètres de montée et les 35 premiers kilomètres de descente sont en ripio.
Une anecdote : pour déjeuner, j'ai acheté des empanadas de pollo dans une maison particulière (excellentes d'ailleurs) et dans une épicerie une bière que je ne connaissais pas et je vais m'apercevoir qu'il s'agit d'une bière russe importée. Elle est vendue en demi-litre à 1,10 € dans un village perdu au pied des Andes.

   
éloge du vin par Gabriela Mistral                                                                 l'église de Paihuano
   
culture de la vigne au Chiliune immense treille                                                               les jeunes plants sont protégés du soleil par d'immenses toiles
   
quelques coins agréables dans le lit du Rio Claro
   
la croix qui domine le village de Paihuano
   
collection de cactus
   

   
petites maisons en construction
   
les mamies m'avaient observé quand je gravissais la colline                                                                le cheval est toujours un moyen de locomotion

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante