9 avril :  bivouac 4150-Las Flores
108 km moy  14,6 km/h

latitude S 30°19,29'  longitude W 69°12,68' altitude 1850 m
Le vent a soufflé avec des rafales parfois violentes et je sens que dehors il fait froid mais la tente a tenu le coup et je ne regrette pas d'avoir investi dans un bon duvet.
Pour quitter mon bivouac, il me faut deux heures entre le petit-déjeuner, ranger les affaires, plier la tente et charger le vélo.
Mon compteur n'indique pas la température mais quand que je vois  apparaitre la glace dans la bouteille fixée sur le guidon, je me dis qu'il fait froid. Une question me vient à l'esprit . si l'eau bout à moins de 100° en altitude, à quelle température gèle-t-elle ?
Bref, j'arrive en haut du col où deux argentins, en voiture, me font remarquer que ma barbe est gelée et qu'il fait -2°.
Une déception : le panneau du col avec l'altitude qui était là en Janvier, a disparu :  emporté par le vent me dit un employé du MOP.
C'est vrai qu'il souffle le vent mais le ciel nuageux ne laisse pas tomber sa neige.
Et les effets de l'altitude, me direz-vous ? Pas de problèmes particuliers à part le souffle un peu plus court mais je n'ai pas forçé prenant mon temps  mais aucun mal de tête.
Les 5 premiers kilomètres de la descente me font craindre le pire mais ensuite c'est mieux malgré la tôle ondulée qui a raison de deux supports de mes sacoches : deux couroies vont les remplacer.
Un accord a éié signé pour construire un tunnel mais quand j'arrive au point d'entrée prévu des panneaux sinon rien. Par contre, les argentins reconditionnent la route en grand ce qui n'est pas à mon avantage : je dois même passer une rivière à gué dans une eau glacée.
Je retrouve le bitume pour les trente derniers kilomètres mais il est à peine meilleur que le ripio.

    
que la montagne est belle
   
le col est là et la neige aussi
   
suivant les différentes cartes, l'altitude varie ente 4765 et 4780
   
un reste des pénitents blancs                                                                        la route est en bas et il y a un car : le point noir
   
toujours des couleurs et un passage à gué

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante