15 avril : bivouac descente cuesta Miranda- Bivouac sur la ruta 40, 40 km après Chilecito
79 km moy 18 km/h

latitude S 28° 50,38'  longitude W 67° 26,29' altitude  1150m
Le jeune taureau qui nous avait accueilli hier soir ne nous a pas génê cette nuit et nous n'avons pas vu le reste du troupeau.le troupeau : Eric retrouve juste une superbe araignée sur sa sacoche malheureusement mon appareil photo se met en grève pour quelques heures seulement.
Cette nuit, le ciel était de toute beauté avec une quantité d'étoiles très importante avec une "voie lactée" (au secours, Philippe, je ne sais pas s'il s'agit de notre voix lactée ou d'une autre).
Il est impératif de nettoyer rapidement le vélo et de regraisser la chaîne après les déboires d'hier : dans un petit village, le jeune mécano d'une gomeria (garage spécialisé dans la réparation des pneus) met à notre disposition un karcher. Notons qu'il est dimanche et que la bicicleria est aussi ouverte mais Eric ne peut faire enlever le reste de la vis cassée, qui fixe son porte-bagage avant.
Nous suivons toujours la route 30 et nous faisons un nouveau bivouac 'àkm environ après Chilecito. A noter que depuis cette ville partait une sorte de téléphérique de 33km de long et plus de trois mille mètres de dénivelé pour amener les mineurs et le matériel à une mine dans la montagne et descendre le minerai. Construit au début du 20 ième siècle, il fonctionna jusqu'en 1926.
 
     
lever de soleil et encore quelques cactus
   
le plaisir de la descente                                                               un des nombreux mausolées
   
merci au mécano de la gomeria                                                                                  encore un mausolée
   
les restes du "cablocarril"
   
poulets aplatis et rôtis                                                                                un avis officiel mais de nombreuses décharges sauvages
   
lotissement à Chilecito : les maisons sont petites                                                                               toujours cette apposition aux mines
   
le point, c'est Eric sur la route 40                                                                                                      hommage à mon vélo

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante