7 février : Quellon-Castro
Au départ, je ne pensais pas aller à Castro directement mais à Cucao pour passer un jour dans.le parc national de Chiloé mais un incident m'a fait changer d'avis : mon appareil photo m'a laissé tomber. Tout parait fonctionner sauf que je ne vois rien ni sur l'écran, ni dans le viseur et je ne sais pas si il enregistre les photos.
Donc, je prends la direction de Castro, la grande ville de Chiloé, sous les averses fréquentes et sur une route qui n'est pas plate du tout.
Tout est très vert et si on s"écarte un peu de la mer, c'est pour y revenir très vite : j'ai l'impression de rater quelques photos intéressantes.
En arrivant à l'hostal et avant de chercher un magasin d'appareils photos, je demande un sèche-cheveux et je passe l'appareil à l'air chaud car ces derniers jours, l'humidité était très importante : ça marche et je récupère un appareil opérationnel.
A propos d'incident de route, Alain de Venelles (récemment anobli, il tient à sa particule) me demandait si je n'en parlais pas sur le site : à part le coup dans la jante réparé à coups de marteau et l'humidité dans l'appareil photo, je n'ai rien eu, même pas une crevaison.
J'ai le temps d'admirer une de ces nombreuses églises de l'ile construites en bois dont 16 sont sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco : en plus, le soleil fait son apparition.

    
l'église San Francisco de Castro
   
un intérieur entièrement en bois
   

   
San Pio de Petrelcina et ses ex-voto
   
le Christ 
   
des vitraux très simples et un rayon de soleil rare ici
   
Castro

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante