29 décembre : Rio Grande - Punta Arenas en bus
Hier soir, j'avais remarqué un superbe tandem blanc dans l'hôtel et ce matin, je rencontre les propriétaires, un couple de japonais Tomomi et Hirokazu en route pour Ushuaïa.
J'arrive largement en avance pour préparer le vélo : enlever les roues, tourner le guidon, enlever les pédales, protéger la selle et les poignées.
Le passge de la frontière chilienne nous prend deux heures et demi : avec Antoine, nous étions passé en dix minutes : c'est plus simple en vélo.
Je profite de ce temps mort pour discuter avec deux espagnols, l'un de Barcelone et l'autre de Pamplune : ils voyagent en Amérique du Sud en bus et j'obtiens quelques renseignements complémentaires sur la région des lacs en Argentine.
Dans le bus, un argentin me dit que le vent soufflait à Rio Grande à 90/100 km/h et ce soir, on me dit qu'à Punta Arenas il y avait des rafales à 130km/h.
Une  mauvaise nouvelle : il y a des incendies dans le parc des "Torres del Paine" et qu'il est interdit pour le moment.
Ce soir, je loge dans une auberge de jeunesse qui me semble très agréable, surtout que la jeune "aubergiste" me dit " me gustaria que mi marido sea como usted à su edad" (je traduis pour les non-hispanisants "j'aimerai que mon mari soit comme vous à votre âge").
     
le tandem blanc de Tomomi et Hirokazu                                                                        avec Tomomi
   
on aime aussi les maisons colorées à Rio Grande
   
le vélo prêt pour le voyage et les bagages que j'arrive à porter en une seule fois

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante