24 janvier : Rio Tranquilo - Bivouac
Une dure journée car le revêtement est vraiment très mauvais : je change de chaussures car je marche plus à pied que je ne fais de vélo les 25 premiers kilomètres. Ensuite, c'est une alternance de mauvais et de très mauvais.
Heureusement, il reste les paysages et les rencontres avec les cyclos et les marcheurs : c'est chaque fois l'occasion d'un échange sur nos voyages et l'état de la route.
Vers 20 h, je demande l'autorisation de planter la tente dans un campo (une hacienda au Chili) et je suis parfaitement accueilli : je montre d'ailleurs quelques photos aux enfants.

    
Laura, la boulangère et son diplôme
    
ah, la conditure de framboises de l'hospedaje Darka                                                         Eva et Cédric vont garder la pose pandant 8 heures
   
comment rouler dans la caillasse ? en marchant !                                                              il reste les paysages
   
ils viennent de changer de place leur troupeau                                                                 mi-marcheurs, mi-cyclos ces hollandais
    
un chilien                                                             une allemende partie de Quito fin septembre
   
un allemand                                                                               enfin une pancarte pour un col
     
bois et rochers                                                                                     des plumeaux inconnus
   
en rentrant de balade                                                                                         la famille qui m'accueille pour mon bivouac

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante