29 janvier : Cerro Castillo - Coyhaique
Une journée bizzare.
D'abord je peux boire mes bidons sans m'arrêter : après 540 kilomètres de ripio, je roule pendant 100 kilomètres sur une route asphaltée.
Ensuite, j'ai l'impression de traverser le Cantal et certaines parties de la Haute-Loire et des Hautes-Alpes : ce n'est pas désagréable mais moins dépaysant que les autres jours.
Enfin, je ne fais pas de photos mais rassurez-vous, mon appareil est en bon état mais il pleut : pour la première fois, je vais passer la journée sous la pluie.
Une pluie fine pour monter le col Ibanez ( 800 m de dénivelé en 15 km  enfin surtout 5 avec de fortes gradientes, pentes en français).
Au sommet, je commets l'erreur de ne pas me couvrir plus et pendant trente kilomètres, je vais attendre un abri  car la pluie est devenue forte et glaciale. Inutile de dire que je suis frigorifié et un abribus est le bienvenu.. Je ne suis pas seul car un américain répare son dérailleur : une rafale de vent l'a déséquilibré  entrainant sa chute mais heureusement il est mécanicien vélo au Texas.
Je mange mon repas habituel en tremblant malgré mes nombreuses couches.
Je repars assez vite avec l'américain qui me laisse rapidement mais j'arrive à Coyhaique avant lui car il a crevé : ce n'est pas sa journée.
Ce soir, pas de camping : je trouve un hospedaje alors que la pluie a enfin cessé mais il ne fait pas chaud.
La propriétaire m'annonce que pour l'eau chaude, c'est le matin mais devant ma mine déconfite elle va rallumer le chauffe-eau.

     
un beau col dans des paysages verdoyants

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante