31 janvier : Coyhaique - Villa Manihuales
C'est parti pour la deuxième partie de la carretera australe.
Après dix kilomètres de goudron, j'ai le choix entre deux routes : l'une est asphaltée et l'autre plus courte est en ripio. Un peu maso, je choisis le ripio qui est relativement bon.
Le changement constaté avant Coyhaique se confirme : tout est beaucoup plus vert mais les vallées restent encadrées par des montagnes à plus de 2000 m.
Aujourd'hui, j"ai souvent eu un compagnon : un chien m'a suivi pendant 50 kilomètres malgré mes tentatives pour l'en dissuader. J'ai cru l'avoir perdu quand il a suivi un cyclo américain mais je l'ai repris au passage quand le cyclo prenait de l'eau dans un torrent.
J'ai pu le lacher dans la dernière descente sur une partie en goudron mais je me demande comment il va rentrer chez lui.

     
la dde chilienne est précise jusqu'au cm                                                   mon compagnon de route n'aime pas les voitures et se précipite dessus en aboyant
   
pas mal celui-là                                                                                                    
   
                                                                                                    les maisons de Manihuales
   
le village de manihuales

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante