31 mai au 2 juin: Vallenar
Ce n'est pas le tourisme qui commande cet arrêt mais la préparation du retour.
Il faut d'abord trouver un carton pour le vélo et ici pas de marchands de vélos importants donc je me trouve un emballage de frigo et je vais faire ma boite moi-même.
En pensant au TGV, j'ai décidé d'avoir le colis le plus petit possible donc je démonte les pédales, le guidon, les roues, les garde-boues, les porte-bagages et la fourche.
Ensuite, j'achète un sac pour avoir un seul bagage de soute pour l'avion et je commence le tri pour minimiser le poids et ce n'est pas facile.
Enfin, le samedi, je trouve le temps d'aller voir une dernière fois le Pacifique à Huasco, port de pêche et petit port industriel avec une usine de traitement du minerai de fer : c'est aussi l'occasion de parcourir la vallée du Huasco, coulée verte où la principale culture est celle des oliviers. Vous n'aurez pas de photos car mon appareil est en grève ce samedi et je ne sais pas pourquoi.
Il me reste la journée pour finir mes préparatifs et profiter dela musique sur la place, car mon bus pour Santiago part à 22 h.
Bonne nouvelle : mon appareil a cessé sa grève.

     
nous sommes bientôt en hiver et les fleurs sont bien présentes
   

   
remarquez le clocher en bronze et cet étrange vitrail
   
une librairie mobile, pas une bibliothèque
   

   
la rue Prat
   
fin de danse dans la rue
   
petites maisons et décoration à Vallenar

J'ai déjà signalé, je crois, le nombre impressionnant de pharmacies dans les villes au Chili : il s'agit souvent de succursales de chaines mais il peut y en avoir une de chaque côté de la rue.
Les photos qui suivent ont été prises dans un rayon de 100 mètres.

   

   

   

     
des salles de billard aussi et mon vélo emballé

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante