4 juin : Santiago
Je débarque à 6 h dans l'immense gare routière de Tur-bus  soit une seule des innombrables compagnies de bus.
Hier soir, j'avais fait l'effort de parcourir les 800 m à pied avec le carton vélo, un sac de plus de 20 kg et un sac à dos mais ici vu la grandeur de la ville, je prends un taxi.
J'ai fait une
 excellente pioche avec l'hostal "plaza de Armas", sorte d'auberge de jeunesse située au cinquième et dernier étage d'un vieil immeuble donnant sur la place située au coeur de Santiago : imaginez-vous dans un appartement dont les terrasses s'ouvrent sur la place de la Concorde pour 13 € par nuit avec le petit-déjeuner inclus et il y a aussi des chambres pour deux à moins de 50 €. Je vous ferai faire la visite dans les prochains jours.

   
mes bagages                                                                                        beau et calme celui-là
   
on construit haut malgré les tremblements de terre
   
beaucoup de jardins                                                           le vendeur de journaux s'étale
   
ces immeubles n'ont pas soufferts des tremblements de terre malgré l'apparence
   
mais cette église en porte les stigmates                                                                                             vue de la terrasse de l'hostal

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante