9 et 10 mars : retour à la vie normale
Voilà les vacances sont finies : mes filles rentrent en France et je vais retrouver mon vélo à Zapala. J'en vois certains qui vont penser que ma vie n'est pas normale mais je m'y suis habitué.
Nous avons quand même le temps d'aller en ville pour poster les cartes postales car il faut aller à la poste pour trouver des timbres et cela n'est pas toujours simple.
Effectivement, le guichetier sort des timbres assez grand et je dis à Anne-Sophie "j'espère qu'il ne faut pas en mettre plusieurs" : effectivement, il faut en mettre cinq à 2,5 pesos et donc il faut les faire se chevaucher pour ne pas cacher le texte ou l'adresse. Il va en chercher d'autres et revient en disant que quatre suffisent et il a quelques timbres de 10, mais pas assez donc il complète avec des cinq : inutile de vous dire que la queue s'était formée derrière nous.
A l'aéroport, nous cachons notre émotion et j'ai un petit pincement au coeur mais "le spectacle doit continuer", une nouvelle nuit de car m'attend avant de récupérer le vélo, me faire couper les cheveux, faire la lessive et remettre les sacoches en place.

   
la cathédrale de Mendoza
   
toujours ces canaux : ils m'impressionnent
   
nous profitons jusqu'au dernier moment
     
vu du car : départ pour la plage et le dépassement d'un camion

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante