16 mars : Los Barros-Los Angeles
Non, vous ne rêvez pas, je suis bien à Los Angeles et sans prendre de potion magique : celui-là est au Chili.
Je repars vers 8h après avoir remercié José en espérant qu'il n'aura pas de problèmes pour avoir accueilli un cyclo..
Je fais d'abord une quinzaine de kilomètres dans un paysage de pierres volcaniques noires avec des montagnes russes : la piste est toujours aussi piégeuse et le moral est un peu bas. Je me dis que je n'avance pas, que le vélo fait du bruit de partout , que c'est trop dur enfin vous voyez le topo.
Les quinze autres kilomètres de piste sont en descente mais avec beaucoup de pierres et ma sacoche droite se décroche faciliement et dans les gros chaos vient frotter sur les crayons : je la fixe avec de la ficelle car je peux en finir avec cette portion et arriver à Antuco avec l'idée de m'y arrêter.
Retrouver le goudron est un vrai plaisir et en fin de cmpte le bonhomme et sa bicyclette ne sont pas en mauvais état : je retrouve des allures de cyclo à plus de 20km/h : Il m'a fallu quand même plus de cinq heures pour faire 50 km dont 15 de goudron.
Après m'être restauré, j'ai le moral au plus haut et plus question de m'arrêter : je vais avaler les 65 km en moins de trois heures et c'est bon pour le moral.
De ce côté des Andes, j'ai d'abord traversé de grandes plantations de pins et ensuite, j'ai retrouvé un paysage classique de campagne : rien à voir avec l'Argentine.

    
lever de soleil sur le volcan Antuco                                                     un pauvre cyclo
   
des paysages très noirs
   
de nombreuses tombes de soldats datant de 2005                                                           parfois un lac
   
je traverse des amas de rochers                                                                 la station de ski de l'Alta de Laja
   
le goudron est enfin là !!                                                          retour à la civilisation !

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante