23 mars : San Antonio-Valparaiso
En démarrant, j'aperçois un cyclo : il s'agit d'un suisse, qui va aussi à Valparaiso. Nous allons passer la journée ensemble ce qui m'arrange un peu car il possède une carte plus détaillée et on devrait pouvoir éviter l'autoroute 68. En fin de compte, on va sans doute faire quelques kilomètres supplémentaires et nous sommes quand même obligés de rentrer dans Valparaiso par la 68. Il me sème dans la descente finale  et  je trouve sans difficulté l'hostal Bellavista mais il faut gravir cent mètres à au moins 20% (donc à pied et un chilien m'aide pour pousser) et une trentaine de marches pour y accéder. Un commerçant sympa me garde mon vélo pendant que je fais trois aller-retour pour monter les bagages et le vélo.
Nous longeons d'abord le bord de mer qui doit être très fréquenté en janvier et février et je retrouve le bord de mer de la Méditerrannée avec ses immeubles, ses camping,ses restaurants mais les vagues sont bien plus fortes.

     
San Antonio  port est un grand pour les exportations des fruits
   
Marc                                                                             j'ai failli m'arrêter dans ce "paradis" des retraités
   
la santé se déplace beaucoup au Chili                                                       l'église d'Angostura
   
la plage la plus populaire du Chili                                                      là ça descend
   
littoral chilien
   

   
beaucoup d'Eucaliptus dont quelques beaux spécimens

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante