7 juillet : "la nariz del diablo" ou "le nez du diable"
Au début du 20 ième siècle, une voie ferrée fut construite entre Guayaquil et Quito. Entre Sibambe et Alausi, il fallait franchir une montagne nommée "la nariz del diablo" : les ingénieurs utilisèrent la technique du zig-zag.
Cette ligne, abandonnée, est en cours de réhabilitation et certaines parties sont en service pour les touristes dont ce tronçon Sibambe-Alausi (pour des informations sur ce trajet et les trains en Equateur : http://www.trenecuador.com/index.php/rutas-del-tren/nariz-del-diablo ).
Nous étions passé à Alausi il y a deux jours sans nous arrêter mais la tentation était trop forte : nous achetons les deux dernières places pour ce dimanche et nous avons pris le bus pour Alausi  où se déroule en plus le marché (nous avons décidèment de la chance).
Les photos sont difficiles à faire depuis le train mais le trajet est vraiment spectaculaire.
Une photo est la photo d'une autre photo : qui saura deviner laquelle ?

   
ces poulets vont voyager dans la soute du bus                                                               dans l'attente d'un camion-bus
   

   

   

   

   
bananes à cuire et ananas
   
tout le monde repart dans les communautés autour d'Alausi
   
bien jeune pour cette lourde charge                                                                                    tradition et modernisme
   
dur de choisir                                                               Alausi et son marché
   
le train passe dans la ville                                                                                     panneau particulier pour le zig-zag
   
remarquez la voie ferrée
   
la nariz del diablo
   

   
un peu de folklore avec des danseurs
   

   
les filles ont aussi leurs habits traditionnels

  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Amérique du sud                                 journée suivante