6 janvier : La Fortuna

Nous sommes restés en espèrant une belle éclaircie et nous avons eu un temps de giboulées : pour voir le volcan Arenal et le cerro Chaco, il faudra revenir, Entre deux averses, je peux quand même aller voir la grande cascade à 8 km de la ville.
Dans cet aller-retour à vélo, je crève deux fois et toujours au même endroit : une inspection minutieuse du pneu permet de découvrir un filament métallique, merci Jean-Yves.



le volcan Arenal est toujours dans les nuages
   
même les chaussures repoussent                                                                     un temps de grenouille

et les poteaux aussi

haie multicolore

décoration murale
   
les hamacs sont de sortie et les fruits nombreux
   
il y a aussi des parkings à chevaux
     
en route vers la cascade
   

   
les rues perpendiculaires à l'avenue principale ne sont plus goudronnées et plus calmes
   
à la recherche du trou perdu ...                                                                 panneau routier inconnu : je vais mener l'enquête

 jour précédent                    retour accueil                             retour amérique centrale                             jour suivant