20 mars : Salina Cruz

Au menu aujourd'hui :

- les plages situées de part et d'autre des ports civil et militaire et du terminal pétrolier : ces plages sont désertes mais le vent violent qui soulève le sable et le rouleau près de la côte sont sans doute responsables,
- les murs qui racontent beaucoup d'histoires,
- le "panthéon" municipal c'est à dire le cimetière,
- les abris des petits commerces qui envahissent les trottoirs des rues du centre,
- les collines surchargées de petites maisons.

   
il, un pêcheur sans doute, joue au cerf-volant avec ses fils mais il y a un peu de travail pour finir la maison

mais ou est l'eau ?

la voilà : c'est la plage de Salinas del Carmen

Jean.Yves essaye de se dédoubler pour tout voir

remarquez les embruns crés par le vent violent
   

   


l'autre plage à Miramar

"Sans rêves à réaliser, la vie n'a pas de sens"

informations médicales sur le diabète, l'hypertension et le cancer de l'utérus


"mon engagement est pour la securité, la sante des travailleurs et la protection de l'environnement"
PEMEX la compagnie nationale de produits pétrolifères communique : réalité ou fiction ?

sans doute des oeuvres collectives d'enfants

non-violence et santé : des droits à finir de conquérir sans doute
   
un cimetière un peu fouillis
   
nous sommes toujours dans le cimetière et ce sont des monuments au-dessus de caveaux !!

imaginez cela sur le cours Mirabeau


joli de loin, mais quelle est la réalite ?

 jour précédent             retour accueil             retour amérique centrale               jour suivant