28 octobre 2010 / Pho Rang-Lao Cai
Comme dit Danièle "du pur bonheur" : une étape agréable avec les mêmes caractéristiques qu' hier : une végétation luxuriante, beaucoup de maisons traditionnelles et des vietnamien(e)s souvent en costumes traditionnels.La vie parait paisible et tranquille, mais avec les pluies en particulier la réalité doit être parfois différente. Je ne sais pas si ce type de vie va durer et même s'il doit durer : il faut noter que on les voit souvent sortir un télphone portable et qu'une antenne parabolique orne chaque maison.
Nous avons décidé de faire les 75 km le matin pour aller en minibus à Sa Pa qui est au centre du pays des minorités.
En chemin, Jean-Marie, Georges et moi décidons de monter à Sa Pa en vélo.Je dis monter car, sur les 37 kilomètres, 25 permettent de faire un dénivelé de 1500 mètres environ. Une belle grimpette au milieu d'un paysage magnifique même si les rizières en terrasses ne sont pas en eau et que la récolte soit faite : en eau et sous le soleil, le spectacle doit être magnifique.
Sa Pa me déçoit un peu : trop touristique et les femmes des minorités ont pour unique but de vendre. Le contraste est grand entre ce que nous avons vu ce matin ou hier. : cela serait intéressant de rester quelques jours pour randonner en VTT ou à pied dans les alentours.

un Mowgli vietnamien                                                                    encore un autre costume
  
position précaire

souvent avec une hotte                                                           pourquoi ces chaussures?

pour entrer à l'école                           remarquer les guêtres

jamais inocupée                                                                     dans un village perdu : la parabole

le long de la route                                                                  luge à buffles
                                 
on s'active dans les rizières
   


un joli coin de verdure                                                                  il s'amusait bien avec le buffle et ses deux petits frères

toujours des rizières                                                      voyageur solitaire

encore une belle maison et une nouvelle minorité

en montant à Sa Pa



rare : un homme en costume traditionnel                                                                    je vous l'ai dit : la hotte est indispensable

lac dans le brouillard à Sa Pa                                                       remarquez le bijou

et toujours des rizières
           
                                                                                             à droite, toute l'arête est occupée par les rizières

imaginez avec l'eau et le soleil                                                                           cocorico:  les vaiqueurs de Sa Pa
  journées précédentes                              retour accueil                     retour voyage Chine-Vietnam                                 journées suivantes