30 octobre 2010 : He Kou-ManHao
Dès le départ, on ne sait pas trop quelle route prendre : nous empruntons la nationale 326 qui suit le fleuve rouge et donc la frontière vietnamienne.
Aujourd'hui au menu des paysages, nous avons, en plats principaux, des plantations d'ananas et de bananiers et des forêts d'hévéas sur lesquels on prélève du latex.
Nous traversons aussi quelques hameaux de baraques en bois paraissant bien tristes même si les  paraboles sont là.
A midi, nous apprenons un changement de programme : nous n'allons plus à Pingbian mais à Manhao.
Nous continuons à suivre le fleuve rouge et nous terminons l'étape par 7 km sur un chantier.
Manhao est un gos village avec les nombreux petits commerces habituels et l'hôtel est un peu déficient, pour ne pas dire plus.

dans la rue pour le petit-déjeuner

dans une rue d'HeKou et la promenade le long du fleuve rouge

cabane de pêcheur                                                                 plantation de bananiers

récolte du latex
   
devant sa minucule cabane au sol en terre battue

la "planteuse" d'ananas

des baraques le long de la route

champ d'ananas en train d'être traité

on attend le grossiste                                                                                          rencontre

préparation de notre repas                                                                                autre moyen de tansport

la banane de l'équateur doit avoir un cours supérieur                                   fatiguée la mamie après avoir porté un gros fagot

traversée de chantier un peu périlleuse

dans la petite ville de ManHao
       
toujours des habits des minorités : remarquez les bottes et la coiffure

des jarres d'alcool de riz et un emballage des oeufs original

sur le marché                                                         pneu d'un camion très (trop) chargé

  journées précédentes                              retour accueil                     retour voyage Chine-Vietnam                                 journées suivantes