20 novembre 2010 : Yangbi-Shaxi
Une journée exceptionnelle!
D'abord, il ne pleut plus et si le ciel reste couvert, le soleil fera quelques perçées.
Ensuite, nous traversons des paysages fantastiques avec de nombreux villages et une activité importante dans les champs en terrasses : on retournee la terre au mieux avec de petits motoculteurs ou des buffles avant de casser les mottes à la fin.
C'est aussi l'époque de mettre le fumier : de gros tas sont disposés sur la route, on remplit les paniers que l'on porte dans les champs à dos d'ânes ou d'hommes (souvent des femmes) avant de l'étaler à la fourche.
Dans l'un des villages se tient un grand marché : les voitures et même les cyclos sont bloqués car la route est étroite mais personne ne s'affole et certtains laissent leur véhicule pour effectuer leurs achats. C'est l'occasion de voir de superbes habits traditionnels et en particulier une espèce de coiffe : ces habits ne sont pas portés pour les touristes car lceux en autocars ou en 4*4 ne viennent pas sur cette petite route.
L a cerise sur le gâteau : nous faisons étape dans un ancien village où les caravanes de thé s'arrêtaient et certaines des maisons ont été transformées en guesthouses mais sans rompre l'homogénéité de l'ensemble, les chambres sont d'ailleurs superbes.

nous préparons à partir malgrè le temps peu engageant

cela dépasse un peu mais ici c'est normal                                                                         les maisons sont décorées

un autre type de décoration                                                                       la pub sur les mini-taxis

scènes campagnardes

au premier plan,des kakis                                                                                                 on charge le fumier

côté pile et côté face

admirez les habits

et d'autres                                              au milieu du village

toujours des minorités

ancien cimetière                                                                                              sur la route

on étend le fumier que l'on amène à dos d'homme

paysages

on construit toujours les maisons traditionnelles                                                            beaucoup de petits hameaux

Mamie promène son petit-fils                                                                            nous entrons dans le village

notre hôtel et notre chambre avec Jean-Yves

dans les rues de Shaxi

à la tombée de la nuit

  journées précédentes                              retour accueil                     retour voyage Chine-Vietnam                                 journées suivantes