31 mai : SEVILLA-CARMONA-MARCHENA-ECIJA
Une sortie de Séville par des pistes cyclables sur les grandes avenues, donc j'ai constaté qu'elles existaient un peu partout, qu'elles étaient balayées et le réseau de bicyclettes en location a l'air très fourni.
       
Dernières images de Sevilla
Un premier arrêt à Carmona : je passe par l'office du tourisme : l'accueil est très agréable avec une dame parlant un français parfait et on met ma bicyclette sous clef dans un bureau. Je peux donc profiter pendant plus de deux heures du centre de Carmona.

   
                                       dans Carmona                                             entrée de maison                        un locataire sur le toit de l'église
     
                                                                                                                                 la lumière est due aux vitraux
    
                    Lumière divine ?
   
              regardez bien : 40°                                                                                                                             mon horizon pour l'après-midi
L'après-midi s'annonce chaude : je roule entre des champs de blé sans jamais voir un seul arbre et je profite de chaque station service pour boire frais et remplir les bidons : enfin une tous les 25 kilomètres seulement.
Dans l'une, le pompiste remarque les sacoches marquées Paris-Pékin et, petit péché d'orgueil? mais vu le nombre d'églises dans ce pays je vais me confesser,  je lui dis " Si, yo fui de Paris hacia Pékin con la bicis " et il me répond avec un grand sourire "senor, hay aviones" et  je lui rétorque " ah, yo no le sabia" : il éclate de rire en me tendant la main.
A mon arrivée à Ecija, un thermomètre indique 42° à l'ombre,il est 19h, et je vais lire dans le guide que cette ville est surnommée la "poêle à frire d'Andalousie" : je n'ose même pas penser à un passage en juillet.
           
                                                  entrainement pour la procession                                                      dans Ecija

1er Juin : ECIJA-FUENTE  PALMERA-CORDOBA
Une demi-étape pour arriver à ma troisième ville d'Andalousie Cordoba et le matin, la chaleur déjà présente est supportable (il fait quand même 36° quand je rejoins l'hôtel à 12h).
Les oliviers redeviennent plus nombreux dans le paysage et je découvre une culture inconnue (j'attends vos réponses).
   
                                           Dans le champ et une coque ouverte : du pavot?                                                        pas complètement plat
Je me loge à l'hôtel Mezquita situé en face de la mosquée-cathédrale. Cet hôtel, en plus de sa situation privilégiée, est un véritable musée et l'accuail est très agréable et tout cela pour un prix très abordable.
   
dans l'hôtel : cherchez l'intrus sur la photo du milieu
En soirée, je fais une grande promenade, pour prendre mes marques avant les gros morceaux, en passant par de grands jardins dans la ville moderne et en revenant par des vieux quartiers avec toujours les mêmes ruelles, petites places et églises dont je ne me lasse pas.
Alors que je suis en train de photographier une maison, une jeune femme arrive en bicyclette et me propose d'entrer voir son jardin.
Et pour finir la journée, je soupe dans un bar à tapas assez renommé, semble t-il : la taverna San Miguel.
     
                     les anciens remparts                                      Averroès                                      Manolette et  sa place
     
                                                             Tout le monde n'est pas d'accord                                                                     le christe aux lanternes ....
     
                    ..... objet de dévotion                                                    Pilar dans son jardin                                      Dans la taverne San Miguel

2 juin : CORDOBA
La journée commence par la visite de la Mosquée-Cathédrale dès l'ouverture. C'est un vrai choc et je commence par prendre une centaine de photos, en se disant que la dernière sera celle du siècle mais elle reste bien en-dessous de la réalité. Après, il faut une pause pour assumer le choc avant de continuer la visite mais il faudrait des jours pour regarder tous les détails comme toutes les sculptures sur bois de cèdre qui ornent le choeur.
La journée continue par l'Alcazar des Rois catholiques ( l'alcazar est un chateau plus ou moins forteresse) : rien à voir avec celui de Séville mais les jardins sont agréables.
    
Ces photos sont des conseils aux jeunes : convaincantes ?
   
un sarcophage en marbre et détals
   
Je ne suis pas seul à photographier les jardins
Le soir, je repars au hasard dans les petites rues en visitant le musée de Bellas Artes et en traversant l'immense "plaza de la corredera" avant d'aller déguster des spécialités ; le salmojero, soupe  mixée épaisse avec des morceaux de jambo et des copeaux de fromage et un flamenquine, une farce de jambon et d'oignon enroulé dans un filet de poulet trempé dans une pâte et frit
   
                                                            La plaza de la corredera
   
au hasard des rues

une bande dessinée pour appeler à une manifestation

et sa conclusion!

3 juin : CORDOBA
Je veux aller dans un marché couvert fermé hier soir et en passant par les petites rues, je trouve des artisans travaillant le cuir : de superbes choses mais pas de place dans les sacoches.
Par hasard, je trouve le musée archéologique de la Province pendant ma balade dans les petites rues.
Je passe le Guadalquivir pour aller à la tour de la Calahorra et son musée vivant d'Andalus.
Il me reste à revenir par le pont romain dans la Judéria, l'ancien quartier juif.
Il faut noter qu'à une certaine époque, avant la reconquête, les communautés catholiques, musulmane et juive ont vécues en parfaite harmonie : ensuite, même les juifs convertis ont été chassés : l'inquisition avait été mise en place.

   
Les patios sont très nombreux à Cordoue
   
Dans un ateliers qui perpétue la tradition des cuirs de Cordoue
   

     
Au hasard des rues
   
dans le musée archéologique
   
quelques instantanés dans le marché
     
au fil des rues
   
La Calahorra et son musée
       
le pont romain et Saint Raphaël objet de dévotion à Cordoue
     
                                                                                         Maimonide penseur juif                                                                        la synagogue

                                 Journées précédentes                                     retour voyage en Espagne                                     journées suivantes      
  
b