samedi  25 juin : Novara-Come-Lenno
Une belle journée tranquille avec peu de relief mais je commence à voir les montagnes avec des sommets enneigés.
Un cyclo italien me guide pendant une vingtaine de kilomètres, pour contourner Milan, et cela roule fort.
Côme est une ville agréable mais on voit qu'il d'agit d'une destination de gens aisés avec l'aéoclub au centre près du lac : normal il s'agit d'hydravions.
La petite route qui longe le lac, côté ouest , serait parfaite sans une circulation assez intense et dans les villages les croisements sont parfois délicats : dans ce cas, seules les motos et les vélos passent.
Ce soir, j'inaugure la tente car pour ce voyage je m'essaye au cyclo-camping mais pas tous les jours : il s'agit du test du matériel et du bonhomme pour une autonomie totale : je suis prêt pour dormir en moins de quinze minutes.
Je me repose dans mon abri de toile quand j'entends une conversation en espagnol : c'est un jeune couple de la tente voisine.
Lui est belge et elle originaire du Nicaragua : nous passons un bon et agréable moment à discuter dans la langue de Cervantès.
Et en plus c'est la fête au village et ce soir, on tire depuis une petite île un feu d'artifice pour célébrer, si j'ai bien compris, la fin d'une guerre entre les villles de Côme et Milan : le spectacle est somptueux.

Mon compagnon de route                                      les hydrations dans le centre de Come

Vues de la Cathédrale de Côme

Le lac                                                                                   ma chambre
 
Pizza et feu d'artifice
  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Aix-Vienne-Paris                                 journée suivante