samedi 2 juillet : Susch-Prato Allo Stelvio
Dès le départ, je passe près d'une rave installée près de la rivière : les basses prennent au ventre malgré la centaine de mètres.
Et encore un plus de 2000, le Ofenpass ou pass de Fuorn (2149m).
Vers 12h30, je m'apprête à attaquer mon dessert (un gros gâteau plein de crème) quand une voix connu s'écrit "c'est Hennebert". Et c'est la surprise : cinq Paris-Pékin , Christine, Jean-Yves, Michel, Joël et Gil apparaissent.

quelle belle coïncidence
Ils sont sur le raid vert de la FFCT et Gil a reconnu le vélo bleu. C'est l'occasion de passer un bon moment et je les accompagne à leur hébergement à trois kilomètres donc je repars seulement à 16h30.
Cela n'a guère d'importance car il me reste 22 kilomètres de descente pour rejoindre le camping où je monte la tente pour deux nuits.


deux sports : la danse en rave et le rêve en danseuse

Au passage de l'Ofenpass  : des idées pour les familles Carrasco-Hennebert et Fabre-Hennebert ?

histoire de clochers : comptez ceux de la photo centrale
  journée précédente                              retour accueil                     retour voyage Aix-Vienne-Paris                                 journée suivante