11 avril : Turnu Severin- Craïova

Le petit tour dans la ville hier soir nous a permis de constater que nous sommes dans un pays latin : de nombreux mots sont compréhensibles.
Des enfants viennent nous souhaiter un bon voyage en nous offrant des drapeaux roumain d'un coté, européen de l'autre.

 

A propos de drapeau, ici comme en Hongrie, le drapeau européen accompagne toujours le drapeau local.
On nous annonce un changement d'itinéraire pour emprunter de petites routes mais les cyclos roumains nous disent qu'elles sont pratiquement impraticables.
Comme dit Jean-François, le chef, " après l'ordre, il faut attendre le contre-ordre sinon c'est le désordre".
En fin de compte, la grande route s'avère excellente, large avec une circulation raisonnable sauf dans quelques endroits et villages où la réfection n'est pas terminée : la communauté européenne participe largement à cette rénovation.
Nous traversons de petits villages constituées de minuscules fermes au milieu d'un enclos fermé par une palissade en bois contenant des poules, des dindons, parfois une vache, un puits une vigne, un jardin et un puits. Cela ne respire pas l'opulence.
 
Encore 6 secondes avant le vert                                      Dans 36s le rouge

 
sans commentaires


Une charette comme on voit beaucoup

 
Une ferme et des animaux

 
Une belle maison avec son toit bizarre

Les gens sur le bord de la route nous saluent volontiers en particulier les enfants et à la pause déjeuner devant une école, une institutrice vient chercher un cyclo pour aller à l'école.
Nous voyons aussi plus de gros animaux : vaches, chevaux mais jamais en gros troupeaux.
Les petites voitures avec un ou deux chevaux sont nombreuses y compris dans les faubourgs de Craïova .
Peu avant l'arrivée, nous traversons une zone pétrolifère avec des derricks et des pompes.
Dans les faubourgs de Craîova, nous longeons un complexe chimique dans un état lamentable et avec des émissions de fumée très polluantes, du soufre en particulier.

 
Dericks et pompe

 
Usines à l'entrée de Craîova
Avant le souper, nous avons le temps de nous promener  en ville, assez agréable au demeurant.
Nous pouvons admirer trois églises orthodoxes où des offices ont lieu : la ferveur religieuse est bien présente et il y a parmi les fidèles des hommes et des jeunes.

 
Une église orthodoxe de Craîova

Petites considérations économiques :
l'essence est à des prix peu différents de ceux de la France, mais ici comme en Hongrie c'est le diesel qui est le plus cher.
Au café ce midi, le demi-litre pression est à 1,50 leu avec un change de 3,60 leu pour un euro et j'ai la pomme de terre à 0,80 leu .

 
Marcel profite d'un arrêt pour se raser              Le maillot du CSP en Roumanie

10 avril SERBIE ROUMANIE                                 retour Paris-Pékin                                12 avril

avril 10 11 12 13 14 15 16 17