30 avril : Rostov-Chakhty

On retraverse toute la zone verte près du Don et nous le franchissons une nouvelle fois : nous sommes à 1064 kilomètres au sud de Moscou.
Une balade tranquille et toujours encadrée donc avec l'aide de la police, nous mettons une belle pagaille : je suis sur que si nous roulions par groupe ces embouteillages n'existeraient pas, mais cela ne sera pas la dernière fois.

 
Pourquoi les arbres sont-ils peints? pour délimiter les wc des cyclos ?

Arrêt touristique à Hoboyephacoh pour admirer la cathédrale et l'arc de triomphe, ainsi que quelques églises.


La cathédrale

 
Celui qui offert la cathédrale en 1541           Mère envoyant son enfant remplacer le père?

   
Arc de triomphe                                          Une église au détour de la route

L'après-midi est coupé par une longue poste : on change de division administrative et il faut attendre une voiture de police, alors entre cyclistes on passe le temps ......
 
Cyclos prostatiques?                              Il ne faut pas trop s'approcher des arbres

 
Différentes façons de faire la sieste

 
A l'entrée de la ville d'arrivée, une surprise nous attend : un groupe de jeunes cyclistes féminines nous attend et va effectuer les derniers kilomètres avec nous.


Un bel alignement pour nous accueillir

L'accueil à l'hôtel de ville est grandiose : beaucoup d'enfants, en tenue de sport ou non, une marseillaise chantée en français par le choeur de l'Armée rouge, l'hymne russe et après les discours Edith Piaf.
 

 
 

 


Une des jeunes cyclistes m'offre ses gants et je lui donne les miens, malheureusement pas ceux de Paris-Pékin.


 

Cet accueil nous empêche de voir l'état de délabrement de notre hôtel : au 6ième, nous avons de l'eau mais pas au 7ième et le rideau de douche est un simple plastique  suspendu à une ficelle par trois trombones,ceci juste pour donner une indication.
J'ai le temps de faire un petit tour avec deux copains pour chercher un café internet et "sentir" l'atmosphère de la ville. D'après les premiers passants rencontrés, nous allons faire chou-blanc et soudain un miracle.
Un jeune couple en voiture s'arrête : lui possède 4 mots d'anglais et elle est une jeune beauté pleine d'énergie. Il nous indique la direction mais cela ne suffit pas à sa compagne qui, contre son avis, descend de voiture et emmène : le jeune marié, ce que nous allons apprendre, n'a plus qu'à se garer en catastrophe pour nous rejoindre. Nous trouverons enfin le bureau de poste mais seulement quelques minutes avant la fermeture : MERCI amis inconnus avec qui nous n'avons pas eu le temps d'échanger nos coordonnées.

 
Roland fait la fête                                  Vue de la cité

Notre guide inconnue
Le repas du soir est très correct avec en particulier une soupe excellente.
A propos, la partie de la ville que nous avons traversé était très agréable propre, aérée.

29 avril                        retour Paris-Pékin                                  1er mai

avril 27 28 29 30

mai 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10