3 mai : Morozoyskaia-Sourovikino

 
Tout va disparaitre dans les sacoches               Brigitte et Jean-François commencent la journée


Malgré la pluie et  le vent, nous progressons rapidement sur une petite route qui ne traverse aucun village : ici, c'est aussi le plat pays.

 
deux exemplaire des voitures qui nous accompagnent


André, André, Michel et Christian nos canadiens

Rien de particulier si ce n'est l'accueil par un groupe folklorique cosaque.

 
Le comité d'accueil



Pour atteindre le camp de jeunesse, nous ne pouvons pas emprunter  la route prévue : deux de nos véhicules se sont embourbés et  ont été tirés par de militaires.
Nous laissons les vélos dans un gymnase avant de faire une demi-heure de marche et d'emprunnter un pont de singe.
 
Images dans une petite ville 

 
Cyclistes sans vélo

 
Notre datche et ses toilettes

Pour cette nuit, le confort sera spartiate et le calme assuré : nous sommes bien sur gardés par trois policiers ou militaires,je ne sais pas, comme tous les jours.

2 mai                                           retour Paris-Pékin                                         4 mai

avril 27 28 29 30

mai 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10