5 mai : repos à Volgograd

Volvograd est l'ex-Stalingrad, lieu d'une triste bataille : 85O000 morts militaires d'un côté et 750000 de l'autre, sans compter les civils et les blessés. Des chiffres à vérifier mais qui font froid dans le dos.
Impossible d'échapper à une visite au musée où a lieu la réception officielle, par ailleurs très chaleureuse et bien organisée, un peu récupatrice aussi : nous sommes des symboles de sport et de paix qui roulons vers les jeux olympiques. Et si un responsable déclare vouloir priviligier le sport de masse, il n'oublie pas de dire que la ville a fourni le plus fort contingent de médailles, derrière Moscou quand même.
Nous avons aussi droit au film en noir et blanc avec un rappel de l'apport de l'escadrille Normandie-Niemen dans la guerre.

 
Volvograd est une ville de monuments                                       La dernière ruine de Stalingrad

Des éléves de l'école n°20, spécialisé dans l'apprentissage du français en 1ère classe ( CP ) jusqu'à la 11ième avec un examen final, sont présents et nous offrent un petit concert. J'en profite pour montrer le dossier de mes filleuls perpignanais et prendre quelques adresses internet pour leur communiquer.

 
Grands et petits élèves de l'école n° 20
 
Ils voulaient être photographiés avec moi
Ensuite, avec François le médecin, Herminia, Xavier et Christine, sous la conduite de Nadia une jeune russe, nous partons déjeuner en ville et goûter des spécialités russes : excellentes.
On en profite pour parler de la Russie, du salaire moyen de 10000 roubles, de 4000 à 8000 pour un enseignant, du ticket de métro ou de bus à 6 roubles : le change est de 37 roubles pour un euro.
On apprend que des demandes pour revenir au nom de Stalingrad sont formulées sans succès : il s'agit d'honorer la ville héros de la guerre et pas Staline.

 
Deux aspects de Volvograd

Je peux enfin envoyer les fichiers pour mettre à jour le site et je remercie mes lecteurs connus ou inconnus qui s'inquiétaient par mail de l'absence des photos : la dernière fois j'avais trouvé l'endroit adéquat 3 minutes avant la fermeture.
Le soir, Rémy m'emmène voir la statue qui domine la ville, symbole de l'héroisme des habitants de Stalingrad : elle est plus grande que la statue de la Liberté !

 
La statue le matin et au coucher du soleil

4 mai                                             retour Paris-Pékin                                      6 mai

avril 27 28 29 30

mai 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10