13 juin : Kegen-Shonji

Nous devons descendre de 1100 mètres mais nous commençons par monter pour passer un col qui est à plus de 2000 mètres.
Ce col franchi le paysage change complètement : tout devient plus sec sauf autour du ruisseau et pourtant nous voyons encore des troupeaux de brebis.
Encore une péripétie avec nos camions : le daily porte-bagages a son radiateur crevé et doit donc être remorqué par un gros camion jusqu'à Jarkent. En haut du col, le crochet d'attelage s'arrache et cela nécessite un accrochage de fortune qui heureusement se révèlera plus efficace.

 
Des chevaux, des poteaux, de l'eau : le Kazakhstan                                       Un cavalier nous surveille
 
Les meneurs du troupeau                                                nous surveillons  nos camions
 
Dans la descente...                                                                             bien sec!!!

Pour terminer l'étape, nous roulons sur un plateau quasi-désertique : imaginez la Beauce avec la végétation des coins les plus secs de la Drôme et au milieu un seul arbre.

 
Une oasis                                      Un arbre en 30 kilomètres
 
La ligne bleue avant le ciel n'est pas de l'eau mais un mirage                                                  Au centre du village

Ce soir, nous dormons dans une école d'un gros village. Nous devions y prendre une journée de repos mais heureusement, c'est décalé d'un jour, sinon bonjour l'ennui.

12 juin KIRGHIZISTAN KAZAKSTAN            retour Paris-Pékin           14 juin KHAZAKHSTAN

mai 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

juin 12 13 14 15 16